18/12/2007

par delà l'arc en ciel

Un petit souffle de liberté avait soufflé, je m’en souviens bien, une maison rafraîchie, des rideaux qui volent gaiement sous la brise, des petits dessins et des textes qui emplissaient le cœur d'une frénésie créatrice.

Il y avait certes des moments sombres et difficiles mais tout baignait dans l’euphorie douce.

Je repense à ces instants, à ce qu’il m’ont apporté, à ce qu’il en reste : une chanson au ukulélé, des souvenirs et la certitude qu’aucun age d’or ne dure.

22:14 Écrit par marco dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |