24/04/2006

 cartes postales

Les vitres font le tour du petit bureau, des casiers et des armoires grises qui donnent envie de se défenestrer. On y voit la grande Basilique verte, de loin, dans la brume, et des immeubles laids tout autour. Sur ses murs, des cartes postales reçues de collègues. J’en regarde une, me dis que je suis déjà allé là moi aussi, j’en regarde une seconde, encore un lieu de passage.

Comme si le monde entier courrait vers les mêmes lieux.

Il y a des notes de Uillean Pipes et un rendez-vous décourageant ce soir, le grand bureau de bois, et ses fauteuils griffés.

Je poserai mes lunettes, la regarderai de mes yeux myopes, c’est bon, elle est assez près. J’oublierai de compter ses clopes, les regarderai s’agglutiner dans le cendrier blanc, et verbaliserai ce que je ne sais pas, ses lunettes élastiques bleues claqueront de temps en temps sur ses tempes, et son regard me poussera vers le haut.

Des cartes postales. Y en a partout.

15:32 Écrit par marco | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

*** Et depuis ????

Écrit par : E. | 29/04/2006

Les commentaires sont fermés.