24/01/2006

air frais

Alors, oui, je ne fais rien, un peu de laisser-aller. Une fatigue accaparante que je dompte comme je peux, décomplexé que je suis : un médecin cautionne.

 

Si si...

 

Et puis, y a de l'air frais sur le pont, l'Amiral en goguette, et les nouvelles du monde sur mon bureau.

 

Je m'égrène.

13:52 Écrit par marco | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

J'aime le "je m'égrène" .... Joli! Prends soin de toi!

Écrit par : E | 24/01/2006

Les commentaires sont fermés.